Sophie est cuisinière, dans la bonne ville de Senlis.

Fille de mestre cuisinier, Sophie tient un étal de vente, dans la ville de Senlis.

Elle sait appareiller de toutes manières, les viandes communes et profitables au peuple.

Soumise aux ordonnances, elle ne peut que cuisiner ou rôtir les viandes dites bonnes, loyales et suffisantes pour manger et pour vendre, et aient bonne moelle, sous peine de l'amende de 10 sous.

Son métier lui permet de cuisinier dans des vêtements pratiques simples mais de bonne qualité. Elle porte une chemise de lin, sous une cotte à manches dépassées de laine, des chaussures en cuir et des chausses filées de laine. Sophie enfile son manteau de laine et ses soques pour sortir par mauvais temps. Son quotidien l’oblige à porter un tablier de lin, noué à la taille et une coiffe pour retenir cheveux et sueur.

Elle œuvre sur un établi en bois, dispose de deux chaudrons et d’une grille. Un coffre lui permet de ranger ses ustensiles soigneusement entretenus : couteau, tranchoir, pic à viande, crémaillère…

Ses condiments sont cueillis dans la forêt (baies, raisins, noisettes), cultivés dans un jardinet (romarin, thym, oignons) et acheté sur le marché de Senlis (sel, cannelle, verjus). Elle pratique l’échange pour obtenir divers ingrédients : œufs, farine…

Elle gagne sa vie en cuisinant avec des recettes simples et traditionnelles.